Economie

Extension du Réseau : Moov Africa Gabon Telecom et Airtel Mandatés pour Desservir 200 Villages

Le vendredi 16 février, Célestin Kadjidja, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), a tenu une réunion avec les dirigeants des opérateurs de téléphonie mobile Airtel Gabon et Moov Africa Gabon Telecom. Au cœur des discussions : le projet de développement du Service Universel des communications électroniques, axé sur la deuxième phase visant à couvrir radio 200 villages situés dans des zones non desservies.

En août 2023, un rapport d’audit de l’ARCEP sur la qualité de service et la couverture réseau 2G, 3G et 4G des opérateurs Moov Gabon et Airtel Gabon avait mis en lumière de multiples infractions au cahier des charges. Dans un souci d’amélioration, l’autorité de régulation a lancé la deuxième phase du projet de Service Universel des communications électroniques.

Cette initiative vise à étendre la couverture radio à 200 villages dans des zones où les services de téléphonie mobile et d’internet sont encore inexistants. Le président de l’ARCEP a souligné que la mise en œuvre de cette phase reposera sur la coopération des deux opérateurs de téléphonie mobile, chargés de couvrir les 200 villages identifiés.

L’objectif de ce projet s’inscrit dans la politique gouvernementale visant à réduire la fracture numérique et à surmonter les défis rencontrés par les populations des villages non desservis par les réseaux des opérateurs. Selon les données de l’ARCEP, 1253 villages, soit 6,5 % de la population, ne bénéficient pas encore de couverture mobile et internet.

Il est à rappeler que la première phase du projet, réalisée entre 2016 et 2018, a consisté à installer dix-huit stations radioélectriques desservant trente-trois villages le long des axes routiers Makokou – Okondja et Okondja – Aboumi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page