Politique

ONU: Le Gabon Cède son Siège au Conseil de Sécurité le 31 décembre 2023

À la clôture de son mandat de deux ans en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies, le Gabon prépare le terrain pour le passage de relais à un autre pays africain le 31 décembre 2023. L’élection du Gabon en juin 2021 avec un soutien massif de 183 voix sur 190 souligne son engagement envers la diplomatie internationale, même dans un contexte marqué par des crises majeures telles que les conflits russo-ukrainien et israélo-palestinien, ainsi que la crise institutionnelle nationale.

Ce fut le quatrième mandat du Gabon au sein du Conseil de sécurité, un organe de l’ONU créé à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour garantir la paix mondiale. Au cours des deux premiers mandats, le pays a navigué dans le contexte de la guerre froide, mais il a ensuite pris une position centrale dans la résolution de l’une des crises les plus marquantes du 21e siècle en Afrique, à savoir le conflit libyen. Malgré les défis auxquels la diplomatie gabonaise a été confrontée au cours des 14 dernières années, le pays a joué un rôle actif dans des crises telles que celles au Soudan, en RDC et en Haïti, en participant activement aux comités de sanctions correspondants.

Il convient de noter que la fin de ce mandat survient dans un contexte plus large de réexamen du système politique et institutionnel gabonais. Ces ajustements pourraient potentiellement ouvrir la voie à un nouveau paradigme, redéfinissant la manière dont les intérêts stratégiques du Gabon sont formulés sur la scène internationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page